L’heure-miroir 13H13 Le saut en avant

Il est sans doute pour vous l’heure de prendre de grandes décisions. Vous êtes au seuil d’un choix important qui entraînera un changement dans votre vie.
Si vous avez levé les yeux sur l’heure-miroir 13:13, vous êtes confronté à un saut dans le vide.

C’est une heure qui vous incite à un geste de courage. A tenter le tout pour le tout.
Mais il y aura des sacrifices.

Nos vies sont faites en permanence de ces grands mouvements cycliques. Parfois, nous arrivons à les percevoir et à prendre consciemment les décisions qui vont marquer notre avenir.
C’est souvent le cas dans les milieux professionnels, mais aussi dans votre quotidien.

On peut, au détour d’un album de famille, au hasard de nos discussions, aborder un: «Et si je n’avais pas déménagé? Et si tu n’avais pas voulu suivre ta femme?»…

Ces «Et si?» jalonnent le cours de notre existence, chacun modifiant à jamais notre destinée, les gens que nous rencontrons.
Les choses, bien sûr, que nous laissons derrière nous.

Ces choix, bons ou mauvais, sont les charnières de nos vies. Il ne s’agit pas ici de caprices du destin (forces contre lesquelles nous ne pouvons rien), il s’agit de nos propres choix. De nos décisions. Parfois mûrement réfléchies, parfois prises dans l’urgence, sur des coups de tête intuitifs.
Nous pourrions dessiner la carte de notre existence en marquant chacun de ces grand tournants.

Vous ouvrez vos yeux sur cette heure-miroir et une chance vous est offerte d’être conscient de ce qu’un choix prochain va produire dans votre vie. Elle apparaît dans des moments de doute et d’incertitude, mais aussi au cours de grands préparatifs.
Parfois il s’agit de changements qui peuvent vous sembler banals, mais à l’instant où cette suite de chiffres se révèle à vous, elle vous rappelle qu’il n’y a pas de petits mouvements dans la grande Mécanique.

Chaque lendemain est un passé qui meurt. Chaque pas en avant entraîne un abandon.
C’est ce cycle, ce mouvement de l’avant, que l’on vous fait percevoir.
Peut être ce grand changement est derrière vous déjà. L’heure-miroir 13:13 vous amène alors à revenir sur le tournant de cette vie pour gagner en sérénité.

Car aux franges de ce mouvement, nous sommes désorientés. Il nous faut faire le deuil de ce que nous laissons derrière nous. Nous avançons. Le changement doit se faire.
Le cycle est plus grand que nous.

Cette heure où tout est dit, où les cendres de ce qui fut doivent céder la place à ce qui sera, se reflète dans la seule arcane du Tarot qui ne porte pas distinctement son nom : La Lame 13. La Mort.
Effrayante dans sa signification fantasmée, cette Arcane est rarement reconnue comme ce qu’elle est fondamentalement : L’Arcane de la transformation radicale. Du cycle continu.

Sur la carte, la faucheuse accomplit son travail avec sérieux. A ses pieds, mains et têtes coupées ; l’une porte la couronne, l’autre est celle d’une jeune fille à l’aube de sa beauté.
Qu’importe. Nul ne peut se soustraire du grand mécanisme.

Sur le crâne de la camarde : un grand sourire. On pourrait croire qu’elle s’amuse de sa sinistre besogne, mais ne peut-on y voir son amusement face aux à nos craintes et nos soupirs?
Sa sagesse est celle d’une Force qui sait que rien ne se termine, les choses ne meurent que pour renaître.

Le cycle ne s’arrête pas, le comprendre, c’est en faire pleinement partie.

Aspects négatifs


L’heure-miroir 13:13 peut vous apparaître comme un avertissement sur votre soif de changement immodérée. Vous vous placez en permanence en position de chute, et cette vie vous prend peut être plus qu’elle ne vous apporte: il est temps de réfléchir à équilibrer vos pertes et vos profits.

Dans sa forme la plus douloureuse, elle vous signale de faire le deuil d’une chose qui vous est chère. Pas forcément un être vivant. Un souvenir important, une position confortable, un succès, un record détrôné par un autre, le confort égoïste d’un préjugé…

Formes symboliques : Fatalité, Fin inévitable, Échec dont on n’est pas responsable. Prostration. Mélancolie, Deuil. Détachement.

13:13, Comment en tirer parti?


Préparez-vous au changement.

Celui ci peut vous permettre de révéler ce qu’il y a de meilleur en vous. Vous êtes à la veille d’une décision importante qui changera beaucoup de choses. Soyez éclairé sur ce que vous gagnerez, mais soyez prêt à accepter tout ce que vous perdrez.
Le monde est ainsi fait, chaque chose en remplace une autre. Contre la grande roue nous ne pouvons rien, à part faire le deuil des choses que nous laissons derrière nous, et nous ouvrir aux nouvelles qui leur succèdent. Sans mourir à votre ancien moi-même, impossible de renaître à un état supérieur. Tout progrès vous est interdit.

C’est un signe de réconfort aussi sur la perte de ces choses, qui jamais ne disparaissent. L’image de cycle est très importante. Elle vous encourage à pleurer les choses passées s’il le faut, mais à dépasser ce stade pour comprendre qu’elle étaient l’étape indispensable à votre chemin.
La danse, continue. Vous les retrouverez.

Formes symboliques : Grande transformation, transcendance, Héritage, Goût de l’aventure. Élan initiatique. Lucidité. Courage
Indices numérologiques

1 apparaît comme l’unité et la prise de conscience individuelle.
Le 3 de la sociabilité est ici marqué par sa symbolique de l’énergie dépensée. Jusqu’à la dispersion.
La somme théosophique de 8 (1+3+1+3), reste le chiffre qui préside à l’harmonie et à la capacité d’adaptation.

Voilà ce qui dans l’heure-miroir 13:13 vous apparaît: Vous pouvez prendre maintenant le temps d’aborder les changements qui ont, ou qui vont bientôt, affecter vos vies.

C’est une incitation poser vos yeux sur ce que vous laissez derrière vous, et avancez.
C’est votre chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *